Connexion info@satnam.fr  06 60 88 11 93
Accueil Kundalini Yoga Yogi Bhajan Les cours

Pourquoi aller marcher pieds nus ?

Notre bipèdie qui nous semble tellement aller de soi est un véritable challenge pour un mammifère. Le prix à payer intervient alors que nous vieillissons avec:

  • des entorses
  • des maux de dos
  • des pertes d'équilibres et chutes
  • une perte des fonctions motrices souvent prématurée

En fait, notre capacité à rester en équilibre est assurée par un réseau de muscles depuis nos pieds jusqu'à nos bras, qui travaillent en coordination pour nous permettre de fonctionner dans cet équilibre instable, sur deux points d'appui. Ce réseau de muscles est réellement notre système musculaire principal.

Dans notre style de vie moderne, nous marchons de moins en moins, passons de moins en moins de temps debout. De plus le peu que nous marchons, c'est avec des chaussures et sur des surfaces planes et lisses.

Comme partout, notre système cognitif nous a poussés à nier la réalité (contact direct avec le sol), et à la façonner à notre convenance (sols plans et lisses).

Les conséquences en sont multiples:

  • dégénérescence de notre système musculo-squelettique principal
  • perte de contact avec le réel: nous déambulons en absence, le mobile à l'oreille ou devant les yeux, ailleurs...
  • cette négation du réel nous rend finalement extrêmement arrogants, oublieux de la Nature, et nous permet de vivre dans le mental pur et la négation du flux de la Création
  • plus de 'mise à la terre' énergétique pour nous décharger des énergies négatives

 

Rééduquer

Bien entendu en premier lieu, il s'agit de rééduquer notre bipèdie. Ce qui nous permet de marcher sur un terrain naturel, ce n'est pas la corne qui pourrait remplacer nos chaussures. C'est tous ces muscles de la balance et de l'équilibre qui nous permettent de ne pas peser là où un petit grain nous pique un peu la plante du pied. Et chaque petite graine, grain ou caillou sur lequel nous marchons met en branle tous ces muscles jusqu'à nos coudes, nos bras participant à équilibrer les déséquilibres.

Écouter le flux de la création

Pas le choix, il faut être entièrement engagé dans sa marche, attentif, respectueux, et soumis à l'Univers. C'est une grande école d'humilité, de centrage, d'ancrage. Nous retrouvons notre véritable échelle dans l'Univers !

Afin d'optimiser cette démarche (spirituelle) et notre marche, je vous recommande de jouer le jeu, et d'abandonner toute votre matérialité: vos sacs et vos pommades, vos chapeaux et vos chiens, vos mobiles et vos peurs, vos pulls et vos pantalons. Habillez vous le moins possible, prenez des chaussures minimales, vite mises, vite enlevées. Préparez vous à lâcher prise et à vous confier à l'Univers.